La cybersécurité : une menace croissante pour les entrepreneurs au Canada

SecureCategory
9 min read
Jen Roney

Les entrepreneurs canadiens doivent jongler avec de nombreuses priorités lorsqu’ils gèrent leur entreprise, notamment les ventes, la production, la facturation, les taxes et la gestion de leur site Web et de sa sécurité.

Pourquoi ces deux derniers domaines sont-ils si importants? Premièrement, il est devenu crucial pour les propriétaires de petites entreprises d’être en ligne, et deuxièmement, tout obstacle à leur capacité de répondre aux attentes de leurs clients peut leur coûter du temps, de l’argent et des opportunités.

GoDaddy réalise périodiquement des sondages auprès de ses clients PME pour savoir comment ils utilisent la technologie dans leur entreprise.

Le sondage le plus récent a été mené en juin 2021 et portait sur la sécurité numérique.

Voici un aperçu de ce que les entrepreneurs canadiens pensent de la sécurité des sites Web et en quoi leurs attitudes se comparent à celles des propriétaires de petites entreprises dans d’autres pays.

Sensibilisation à la sécurité des sites Web chez les entrepreneurs au Canada

Le sondage de GoDaddy a demandé aux propriétaires de PME comment ils perçoivent les menaces numériques pesant sur leurs entreprises, dans quelle mesure ils sont équipés pour faire face aux cyberattaques et quels sont les impacts potentiels sur leurs entreprises en cas d’attaque réussie.

security guard on patrol

Parmi les propriétaires de petites entreprises canadiennes interrogés :

  • 68 % reconnaissent que les petites entreprises comme la leur sont exposées à des risques de cyberattaques, mais seulement 12  savent comment y faire face.
  • 46 % traitent des renseignements personnels tels que des mots de passe ou des détails bancaires, ce qui signifie que leur entreprise doit mettre en place des mesures de sécurité plus strictes pour les sites Web.
  • 69 % considèrent la cybersécurité comme étant très importante.

Quels sont les problèmes de cybersécurité qui préoccupent les propriétaires de petites entreprises canadiennes?

Les propriétaires de petites entreprises canadiennes s’inquiètent de la sécurité de leur site Web. Les plus grandes menaces qu’ils perçoivent sont le hameçonnage et les logiciels malveillants - 80 % ou plus des propriétaires d’entreprises canadiennes les connaissaient - et dans une moindre mesure :

  • Rançongiciels
  • Attaques par interposition
  • Attaques par injection SQL
  • Attaques par déni de service distribué (DDoS)

Les propriétaires de petites entreprises savent qu’être en ligne est essentiel pour leur activité. La menace d’une cyberattaque suscite une réelle inquiétude :

  • Temps perdu à traiter le problème
  • Perte potentielle de la confiance des clients

Les entrepreneurs canadiens s’inquiètent également de l’indisponibilité de leur site pendant un certain temps, de l’exposition des données des clients, du coût de la résolution des problèmes qui surviennent, du fait de ne pas savoir comment résoudre les problèmes et des pertes financières potentielles.

Cependant, les clients canadiens ont du retard à rattraper lorsqu’ils recherchent et achètent des solutions de protection et de sécurité pour leurs sites Web.

Un nombre important (42 %) n’ont pas pris de mesures pour rechercher ou acheter des solutions pour protéger leurs sites. Certains ont exploré les options, mais seuls 28 % ont acheté une solution de protection de site Web, contre 41 % au Royaume-Uni.

Dans quelle mesure les entrepreneurs canadiens sont-ils équipés pour faire face aux menaces à la sécurité?

Woman working in a flower shop

C’est là que les chiffres deviennent effrayants.

45 % des Canadiens ont déclaré qu’ils ne sauraient pas comment faire face à une cyberattaque sur leur site Web.

Bien que 43 % des personnes interrogées pensent savoir où trouver de l’aide en cas de problème, 12 % seulement sont convaincues qu’elles sauraient comment y faire face.

Les entrepreneurs canadiens sont à la traîne

Les personnes interrogées dans d’autres pays semblent plus confiantes pour gérer les problèmes de sécurité, 23 % des chefs d’entreprise européens estimant pouvoir régler les problèmes eux-mêmes.

L’Australie est plus proche du Canada, avec seulement 15 % des répondants qui se sentent confiants pour répondre de manière appropriée. Cependant, 34 à 45 % des personnes interrogées, tous pays confondus, ne sauraient pas quoi faire en cas de cyberattaque.

Dans de nombreux cas, les menaces elles-mêmes ne sont pas familières aux clients canadiens de GoDaddy.

Par exemple, si 47 % ont entendu parler des pirates informatiques et 41 % connaissent les pare-feux, 30 % n’ont jamais entendu parler d’une attaque DDoS.

Du côté positif, la plupart des clients de GoDaddy ont entendu parler des outils de protection contre les menaces de sécurité des sites Web.

Par exemple, 64 à 67 % des personnes interrogées au Canada savent que les pare-feux, les sauvegardes de sites, la recherche de logiciels malveillants et les certificats SSL sont des éléments essentiels à la sécurité des sites Web.

Combien de petites entreprises canadiennes ont été confrontées à des problèmes de sécurité sur leur site Web?

Seuls 22 % des entrepreneurs canadiens interrogés ont eux-mêmes été victimes d’une violation de la sécurité. Ce chiffre est plus élevé au Royaume-Uni, où 34 % des personnes interrogées en ont fait l’expérience, et 36 % en Europe.

L’impact le plus important sur les clients de tous les pays interrogés qui ont été victimes d’une violation est l’indisponibilité de leur site Web. D’autres problèmes ont été mentionnés, notamment la perte financière, la perte de réputation et d’autres conséquences.

30 % des clients européens interrogés ont subi des pertes supérieures à 500 £ ou 500 €.

53 % des clients canadiens qui ont été piratés ont perdu plus de 500 dollars canadiens.

Men loading glass windows onto a truck

Alors que les temps d’arrêt dus aux menaces de sécurité ne durent généralement que quelques heures, 49 % des violations subies par les répondants canadiens ont entraîné des temps d’arrêt d’un à deux jours.

34 % des violations ont entraîné des temps d’arrêt allant de trois ou quatre jours à plus d’une semaine, ce qui représente une perte importante de service à la clientèle, de ventes et d’accès pour la plupart des entreprises.

Comment les entrepreneurs du Canada perçoivent-ils leur risque par rapport à ceux d’autres pays?

Environ 40 % des personnes interrogées dans tous les pays pensent que les grandes entreprises sont plus susceptibles d’être touchées par des cyberattaques.

Il est intéressant de noter que même si plupart des clients de GoDaddy interrogés conviennent que les petites entreprises sont également exposées aux cyberattaques, c’est au Canada que le taux d’accord est le plus faible.

Ici, seuls 68 % des répondants sont d’accord pour dire que les petites entreprises sont en danger.

Ce chiffre est inférieur aux 76 % d’Australiens et aux 82 % d’Européens qui estiment que leurs petites entreprises pourraient être menacées.

La façon dont les propriétaires de petites entreprises perçoivent les risques et se préparent à faire face aux problèmes de cybersécurité sont des domaines importants que GoDaddy doit comprendre pour mieux soutenir les entrepreneurs au Canada.

Grâce à une vaste gamme d’options d’assistance pour les sites Web, GoDaddy aide les propriétaires de petites entreprises à faire en sorte que leurs entreprises continuent à travailler fort en ligne et à fournir un service ininterrompu à leurs clients.

Qui GoDaddy a-t-il interrogé pour obtenir des réponses?

GoDaddy a interrogé des propriétaires de sites Web professionnels et personnels pour recueillir ces renseignements. Ces entrepreneurs ont des entreprises situées au Canada, en Europe et en Australie.

  • Au Canada et en Australie, les trois quarts des répondants sont des professionnels qui créent des sites Web pour d’autres. Près de la moitié des clients australiens gèrent uniquement un site Web professionnel.
  • Les répondants possèdent à la fois des sites Web d’information et de commerce électronique. Les sites Web informatifs sont plus nombreux au Royaume-Uni et au Canada (47 % et 48 %, respectivement). En Australie, le pourcentage de sites Web offrant des possibilités de commerce électronique était plus élevé (60 %).
  • Plus de la moitié des répondants sont des propriétaires de petites entreprises ou sont impliqués dans la création d’une entreprise. Sur d’autres marchés européens, la part des professionnels des sites Web est beaucoup plus élevée.
  • La moitié des personnes interrogées, tous marchés confondus, sont des solopreneurs, et environ 30 % d’entre elles n’ont que deux à quatre employés dans leurs équipes.
  • 62 % des propriétaires d’entreprises interrogés possèdent leur entreprise depuis cinq ans ou moins. Seules 21 % d’entre elles existent depuis 10 ans ou plus.

De nombreux répondants du sondage sont des débutants en matière de technologie.

30 % des répondants au Canada et en Australie considèrent qu’ils ont un faible niveau de connaissance technique des sites Web.

Plus de gens en Europe estiment avoir un haut degré de connaissance technique des sites Web, soit 27 %. Cependant, la majorité d’entre eux (53-57 % dans tous les pays) considèrent qu’ils ont des connaissances de niveau moyen.

L’âge des répondants est également très variable. Un nombre important (56 %) de nos clients au Canada qui ont répondu à notre sondage ont entre 31 et 50 ans. 19 % ont entre 18 et 30 ans, et 25 % ont plus de 50 ans.

Products Used

;