Pourquoi les jeunes Canadiens d’aujourd’hui pourraient être la génération la plus entrepreneuriale à ce jour

NewsCategory
10 min read
Emma Wardill

Les jeunes Canadiens surfent sur une vague de zèle entrepreneurial et adoptent les outils technologiques qui, selon eux, facilitent plus que jamais la création d'entreprise.

Une nouvelle étude de GoDaddy révèle que les trois quarts des membres de la génération Z ont leur propre entreprise ou envisagent d'en créer une.

Cette étude, menée auprès de plus de 1 000 Canadiens âgés de 18 à 26 ans, a révélé qu'ils:

  • Considèrent un salaire stable et l’équilibre travail-vie comme plus important que la sécurité d’emploi.
  • Sont prêts à accepter une réduction de salaire pour faire un travail qui les passionne vraiment.

L'importance d'un salaire stable et l'attrait d'un revenu supplémentaire provenant d'une activité secondaire ou d'une petite entreprise surviennent au moment où les Canadiens ressentent un resserrement de leurs poches.

Relever le défi des temps difficiles Faire face au défi des temps difficiles

Meuble restauré avec façade en verre d’Atelier Renouveau

La montée en flèche de l'inflation a poussé les taux d'intérêt à leur plus haut point depuis 22 ans, alors que les prix des produits d'épicerie ont augmenté de 9 % au cours de l'année jusqu’en juin 2023.

La génération ayant grandi avec la technologie au bout de leurs doigts, il n'est pas surprenant que trois personnes sondées sur cinq déclarent que la technologie a facilité la création d'une entreprise.

En fait, la moitié des personnes interrogées pensent que les jeunes Canadiens sont mieux armés que toute autre génération avant eux pour créer leur propre entreprise.

Près de deux sur trois ont déclaré qu'ils utilisaient déjà des outils d'intelligence artificielle (IA).

Voici Myriam — une entrepreneure de la génération Z

La jeune entrepreneure  Myriam Provost a transformé sa passion pour la restauration de meubles vintage en une petite entreprise, Atelier Renouveau par Myriam, il y a près de deux ans.

Lancée à l'origine comme un projet de passion pendant la pandémie de COVID-19, l'entreprise est aujourd'hui une activité florissante que Myriam maintient avec un emploi à temps partiel en tant qu'assistante de recherche.

« Je venais de terminer une maîtrise en sciences biomédicales et je cherchais désespérément un moyen d'occuper mon temps et de créer quelque chose qui m'appartient », dit-elle.

Je travaillais à temps plein comme assistante de recherche dans le domaine de la santé, mais je n'étais pas assez occupée pour me sentir épanouie.

« J'ai toujours été très bricoleuse et j'ai un bon œil pour la décoration d'intérieur, c'est donc tout naturellement que je me suis mise à retoucher des meubles. »

À partir d'un meuble retouché en novembre 2021 et d'un compte Instagram, une entreprise est née.

Une génération avec des ambitions entrepreneuriales

Myriam au travail à l'Atelier Renouveau

Myriam fait partie des 29 % de jeunes Canadiens qui gèrent déjà une petite entreprise ou une activité secondaire. Le sondage de GoDaddy a révélé que beaucoup d'autres ont des ambitions entrepreneuriales.

Plus d'un cinquième des personnes interrogées ont déclaré qu'elles prévoyaient de créer une entreprise ou de se lancer dans une activité secondaire au cours de l'année à venir, tandis qu'un quart d'entre elles ont déclaré qu'elles attendraient encore au moins 12 mois avant de lancer leur projet d'entreprise.

Pour Myriam, le fait de gérer sa propre entreprise lui permet de structurer ses journées comme elle le souhaite.

Ce que j'aime le plus du fait d'être propriétaire d'une entreprise, c'est la flexibilité que ça apporte à la vie quotidienne.

« Je suis une personne très organisée, ce qui me permet de remplir mes journées de tâches différentes sans me sentir surchargée. »

Myriam explique que sa petite entreprise lui permet également de se concentrer sur les valeurs qui lui tiennent à cœur, telles que la durabilité et la personnalisation, ainsi que de gagner son argent par ses propres moyens.

« Il y a un sentiment d'accomplissement associé à ce travail que je n'ai jamais ressenti en faisant autre chose », dit-elle.

Un salaire stable l'emporte sur la sécurité d'emploi

Alors que les générations précédentes appréciaient la sécurité d'emploi qui découle d'un emploi permanent dans des institutions telles que les gouvernements ou les grandes entreprises, ce sentiment n'est pas aussi vrai pour les jeunes travailleurs.

Selon l'étude de GoDaddy, près de la moitié des répondants de la génération Z ont déclaré qu'un salaire stable était l'un des deux facteurs les plus importants dans leur choix de carrière, tandis que 15 % seulement ont cité la sécurité d'emploi.

38 % ont choisi l'équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée comme l'une de leurs deux principales considérations

Peut-être en raison de la situation économique actuelle, deux jeunes Canadiens sur trois ont également déclaré que la sécurité financière était plus importante que la poursuite de leurs passions au travail.

Le chat de Myriam pose devant une armoire verte

Cependant, trois jeunes sur quatre ont déclaré qu'ils seraient prêts à accepter une baisse de salaire pouvant aller jusqu'à 26 % pour faire un travail qui les passionne.

L’approche à long terme

Lorsqu'il s'agit de créer une entreprise, nos répondants de la génération Z se montrent pragmatiques quant à leurs possibilités.

Plus de deux tiers des personnes interrogées ont déclaré comprendre qu'il leur faudrait environ un an pour créer une entreprise.

Un peu moins de la moitié d'entre eux s'attendaient à réussir suffisamment au cours de la première année pour devenir entrepreneur à plein temps.

La moitié des personnes interrogées ont déclaré qu'elles seraient prêtes à subir des pertes financières à court terme pour assurer la réussite de leur entreprise.

Un quart d'entre eux ont déclaré qu'ils n'étaient pas prêts à subir un coup financier.

Vers qui la génération Z se tourne pour obtenir des conseils

La plupart des membres de la génération Z sont plus enclins à demander des conseils financiers de leur(s):

  • Famille (69 %)
  • Banque ou conseiller financier (43 %)
  • Amis (32 %)
  • Réseaux sociaux (21 %)

Cela est vrai pour Myriam, dont le père est lui-même propriétaire d'une petite entreprise qui connait la réussite.

« Mon père a créé sa propre entreprise lorsque ma mère était enceinte de moi, et il n'a jamais regardé en arrière », dit-elle.

« Aujourd'hui, 27 ans plus tard, ils sont toujours en affaires, ont beaucoup de succès et travaillent ensemble tous les jours. »

Cela m'étonne encore plus maintenant que j'essaie de gagner ma vie.

« Ils possèdent également toutes les connaissances en matière de comptabilité et d'impôts pour une entreprise, ce que je ne connaissais pratiquement pas lorsque j'ai commencé! »

Une génération de citoyens numériques

Compte Instagram d’Atelier Renouveau par Myriam

En tant que génération digitale, il est normal que la génération Z ait désigné les médias sociaux (71 %) et les sites Web (50 %) comme étant les moyens les plus efficaces pour créer une entreprise.

Parmi les jeunes Canadiens interrogés qui ont déjà une entreprise, près de quatre sur cinq ont déclaré avoir un site Web, la moitié d'entre eux gérant un site de commerce électronique.

Myriam a déclaré qu'elle utilisait Instagram depuis son adolescence et qu'elle avait donc choisi ce média social comme première plateforme publique pour son entreprise.

« Parce que je me sentais déjà à l'aise, j'ai créé mon compte @atelier.renouveau au moment même où je restaurais mon premier meuble, en novembre 2021 », dit-elle.

Cependant, Myriam explique qu'elle a rapidement compris l'importance de créer un site Web pour légitimer son activité et attirer de nouveaux clients.

Mon site Web est très important pour mon entreprise, car il lui donne l’allured'une 'vraie entreprise.'

Atelier Renouveau par Myriam online portfolio
Myriam a utilisé le Créateur de sites Web de GoDaddy pour bâtir son site.

« C'est peut-être bête à dire, mais je suis passée d’activité secondaire à entreprise dans ma tête lorsque j'ai créé mon site Web pour l'Atelier Renouveau par Myriam. »

« Il est également nécessaire pour moi pour des clients potentiels qui n'ont pas de comptes sur les médias sociaux. »

Il est important de se diversifier et d'être visible de plusieurs manières.

En utilisant les outils de GoDaddy et avec l'aide d'un ami graphiste, elle a créé un site Web qui correspond à la marque de son entreprise.

« Il a été facile d'adapter l'apparence de mon site Web à l'identité de ma marque. Il me représente si bien, ainsi que ma mission et ma vision », dit-elle.

Faire face à l'avenir avec l'IA

La génération Z, qui est sans doute la génération la plus au fait des technologies, s'est lancée à corps perdu dans le monde de l'intelligence artificielle (IA).

Logo Open AI

L'étude de GoDaddy a révélé que près de deux jeunes Canadiens sur trois utilisent des outils d'IA.

Le sondage a révélé que la Génération Z utilisait l'IA pour:

  • La créativité (51 %)
  • Rédaction ou production (45 %)
  • La recherche (40 %)
  • La stratégie (33 %)
  • La planification (32 %)

Malgré leur adoption rapide de la technologie, plus de la moitié des jeunes Canadiens se disent préoccupés par l'IA et son avenir.

D’un projet de passion à une petite entreprise réussie

Après moins de deux ans en entreprise, Myriam a déjà accompli plusieurs réussites dans son parcours entrepreneurial.

Ce dont je suis le plus fière, c'est de tous les meubles que j'ai sauvés des sites d’enfouissement.

« En 2022, j'ai réalisé un peu plus de 60 projets et près de 40 à ce jour en 2023. Toutes ces pièces ont trouvé de nouvelles maisons, ont rendu les gens heureux et ont contribué à l'économie circulaire locale. »

L'Atelier Renouveau par Myriam ne montre aucun signe de ralentissement. Myriam se réjouit de quitter l'atelier de son appartement pour emménager bientôt dans le garage plus spacieux de sa première maison.

« Je veux utiliser de nouveaux outils, acquérir de nouvelles compétences et techniques pour augmenter ma productivité et acquérir un véhicule plus grand pour accueillir des meubles plus volumineux », explique-t-elle.

« Mon esprit bouillonne d'idées nouvelles et j'ai hâte de m'y plonger. Qui sait, je pourrais même me lancer à plein temps! »

Les derniers conseils de Myriam

« Mon conseil est de faire confiance à son instinct et de ne pas écouter ce que les autres ont à dire. »

De plus, il n'est pas nécessaire de tout laisser tomber pour devenir entrepreneur.

« Commencez par un loisir, puis une activité secondaire et voyez si cela vous plaît suffisamment pour le faire à plein temps. C'est ce que j'ai fait, et je ne suis même pas encore à temps plein! J'ai encore un peu de courage à rassembler pour franchir ce pont...»

Étude GoDaddy réalisée en juillet 2023 auprès de 1 069 Canadiens de la génération Z (18-26 ans) par l'intermédiaire de l'agence de recherche externe Antenna Insights.

Products Used

;